bénédictin


bénédictin

bénédictin, ine [ benediktɛ̃, in ] n.
XIIIe; lat. ecclés. benedictinus, de Benedictus, nom lat. de saint Benoît
1Religieux, religieuse de l'ordre de Saint-Benoît. Monastère de bénédictins. Adj. Abbaye bénédictine.
Fig. (par anal. avec les grands travaux exécutés par les bénédictins) Érudit qui se consacre au travail. Un travail de bénédictin, qui exige beaucoup de patience et de soins.
2 N. f. (1868; marque déposée) Liqueur fabriquée à l'origine dans un couvent de bénédictins. Un verre de bénédictine.

bénédictin, bénédictine nom (de Benedictus, nom latin de saint Benoît) Religieux, religieuse de l'ordre de Saint-Benoît. ● bénédictin, bénédictine (expressions) nom (de Benedictus, nom latin de saint Benoît) Travail de bénédictin, ouvrage fait avec une longue patience, par référence aux longs travaux d'érudition des bénédictins. ● bénédictin, bénédictine adjectif Qui a rapport aux bénédictins.

bénédictin, ine
n. et adj. Religieux, religieuse de l'ordre de saint Benoît de Nursie.
Fig. Travail de bénédictin: travail long, exigeant une application minutieuse.
|| adj. Relatif à l'ordre bénédictin. La règle bénédictine.

⇒BÉNÉDICTIN, INE, subst.
A.— RELIGION
1. Religieux, religieuse appartenant à l'ordre de Saint-Benoît. Un couvent de bénédictins, de bénédictines (Ac. 1835-1932) :
1. Quels beaux tableaux à tracer depuis le pasteur du hameau, jusqu'au pontife qui ceint la triple couronne pastorale; depuis le curé de ville, jusqu'à l'anachorète du rocher; depuis le chartreux et le trapiste, jusqu'au docte bénédictin; ...
CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 1, 1803, p. 348.
P. ell.
a) [Chez] les bénédictins. Couvent habité par des bénédictins, des bénédictines :
2. J'arrivai aux bénédictines à 9 heures : j'eus une chaise mais sans prie-Dieu à côté de la chapelle de droite : ...
DU BOS, Journal, 1928, p. 110.
Rem. Cf. aussi SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 242; E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1891, p. 150.
b) Fam. Être en bénédictin. Être habillé en bénédictin :
3. ... pour l'occasion, les acteurs achevaient de s'habiller. Pêle-mêle, moines et cardinaux revêtaient leurs soutanes. Bernières était en bénédictin; Lanie avait la robe blanche du pape.
ESTAUNIÉ, L'Empreinte, 1896, p. 104.
Emploi adj.
a) Qui se rapporte à l'ordre des bénédictins. Ordre bénédictin, abbaye bénédictine, palais bénédictin :
4. L'atlas du christianisme s'est proposé d'établir les bornes de la grande marée chrétienne, au cours des âges, et cela pour toutes les parties du globe. Œuvre digne de la science bénédictine, digne du prodigieux érudit qu'est dom Granger.
BENOIT, L'Atlantide, 1919, p. 70.
SYNT. Moine, oblat, père, théologien bénédictin, religieuse bénédictine, psautier bénédictin, liturgie bénédictine; liqueur bénédictine (Nouv. Lar. ill., Lar. 20e; cf. aussi B infra).
GASTR., loc. adv. et subst. fém. À la bénédictine. ,,Garniture ou plat à base de morue`` (Ac. Gastr. 1962). ,,C'est la présence de la morue, poisson de carême, qui a valu à cette garniture le nom de bénédictine, évocateur de l'austérité monastique. La morue à la bénédictine est une sorte de brandade où ont été incorporées des pommes de terre et que l'on fait gratiner au four : plat excellent, mais frugal (...), qui mérite vraiment son nom`` (Ac. Gastr. 1962).
b) Qui est conforme aux traditions, au mode d'habitat, à l'organisation des bénédictins :
5. Cela nous remettrait à la paroisse conventuelle que régissait, au quatrième siècle, saint Séverin d'Agaune, dans le Valais; ce serait un système mixte, un petit peu chartreux et très bénédictin; ...
HUYSMANS, L'Oblat, t. 2, 1903, p. 142.
6. Le lendemain, filé à Saint-Wandrille (...). Je n'y entre pas, (...). Mais je crois cela beau. Site très bénédictin : et de là par un chemin très boisé, très sinueux, très montueux, très silencieux, presque en montagne, je vais à Yvetot...
VALÉRY, Correspondance [avec Gide], 1906, p. 411.
2. Au fig. [Par réf. aux travaux d'érudition des bénédictins de la congrégation de Saint-Maur aux XVIIe et XVIIIe s.] C'est un bénédictin. ,,Se dit d'un érudit qui se livre au travail sans distraction`` (Ac. 1878). Travail de bénédictin. ,,Ouvrage d'érudition fait avec beaucoup de patience et de soin`` (Ac. 1878, 1932). Travailler comme un bénédictin. ,,Travailler avec persévérance, sans relâche`` (DUB.) :
7. ... des écrivains consciencieux s'étaient consacrés, avec une patience de bénédictins, à l'étude des mauvais lieux des cinq parties du monde.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 703.
[Suivi d'un compl.] Spécialiste de premier ordre. Les bénédictins du pinceau (cf. Lar. 19e, GUÉRIN 1892).
B.— P. méton., subst. fém. Bénédictine. Liqueur fabriquée à l'origine par les bénédictins de l'abbaye de Fécamp. Bouteille, verre de bénédictine :
8. Il y a quelque temps une société de distillation, ayant trouvé une formule de liqueur agréable au goût, en fit ingénieusement le « coin du quai » de la chartreuse, la dénomma bénédictine, et installa son usine à Fécamp : ses affaires et sa réclame s'étendant, elle se construisit des ateliers et des entrepôts en forme de monastère médiéval (tous les touristes les ont visités).
THIBAUDET, Réflexions sur la litt., 1936, p. 50.
GASTR., subst. masc. Bénédictin. ,,Gâteau composé d'amandes et de sucre en poudre, d'œufs, de farine, de fécule, et aromatisé à la bénédictine`` (Ac. Gastr. 1962); (cf. aussi MONT. 1967).
PRONONC. :[], fém. [-in].
ÉTYMOL. ET HIST.
I.— XIIIe s. d'apr. BL.-W5; 1566 « religieux de l'ordre de Saint-Benoît » (CHAUMEAU, Hist. de Berry, 255 dans R. Hist. litt. Fr., t. 5, 1898, p. 287 : l'auditoire de justice, le couvent des Benedictins).
II.— 1. 1680 Bénedictines hist. relig. (RICH.); 2. 1748 « édition savante » (DIDEROT, Bijoux indiscrets, II, 5 dans LITTRÉ : Ricarie l'avait traduit, et en avait donné une fort belle édition avec des notes, des scholies, des variantes et tous les embellissements d'une bénédictine); LITTRÉ signale ,,inusité aujourd'hui``; 3. 1878 « liqueur » (Lar. 19e Suppl.).
I dér. du lat. Benedictus (nom lat. de saint Benoît du Nursie, qui fonda cet ordre monastique au Mont-Cassin vers 529); suff. -in. II 1 fém. de bénédictin; II 2 par abrév. de édition bénédictine : les bénédictins étant spécialisés dans les travaux d'édition savante de textes; II 3 parce que cette liqueur était primitivement fabriquée dans un ancien couvent de bénédictins (supra B).
STAT. — Fréq. abs. littér. :396. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 289, b) 277; XXe s. : a) 1 554, b) 353.
BBG. — MIGLIORINI (B.). Dal nome proprio al nome comune. Florence, 1968 [1927], p. 56. — RITTER (E.). Les Quatre dict. fr. Rem. lexicogr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 360.

bénédictin, ine [benediktɛ̃, in] n. et adj.
ÉTYM. XIIIe; lat. ecclés. benedictinus, de Benedictus, saint Benoît, qui fonda vers 529 l'ordre des Bénédictins; fém., 1680.
———
I
1 Religieux, religieuse de l'ordre de saint Benoît. Camaldule. || Un couvent, un monastère de bénédictins. || Le costume des bénédictins, des bénédictines. || Les bénédictins ont exécuté beaucoup de grands travaux d'érudition. || Dom X, bénédictin.
1 S'il veut débrouiller l'antiquité de sa noblesse qui remonte aux temps les plus reculés, il enverra chercher un bénédictin (…)
Voltaire, Jeannot et Collin.
Adj. || Bibliothèque, Congrégation bénédictine. || Les innombrables abbayes (cit. 1) bénédictines. || Style bénédictin. || Liturgie bénédictine.
tableau Principaux noms de religieux.
2 Fig. (à cause des travaux intellectuels des moines bénédictins). Érudit qui se consacre à des travaux de longue haleine. || C'est un bénédictin. || Un travail de bénédictin, qui exige beaucoup de patience et de soins.
2 Oh ! Chaque matin se demander : « Qu'est-ce que je vais faire aujourd'hui ? » Oh ! un travail de Bénédictin ! Avoir une éternité de perles à (…) enfiler !
J. Renard, Journal, 6 janv. 1898.
3 On pouvait par exemple trouver dans un laboratoire (encore en 1929) d'admirables documents récoltés année par année sur les mêmes écoliers et fournissant un tableau longitudinal très riche de leurs performances selon tous les tests connus, sans que les auteurs de ce travail de bénédictin sachent ce qu'ils allaient en tirer (…)
J. Piaget, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 144.
N. f. (1748, Diderot). || Une bénédictine : une édition érudite.
———
II N. f. (1878). || Bénédictine (marque déposée) : liqueur fabriquée selon les recettes des bénédictins (à l'origine, à l'abbaye bénédictine de Fécamp). || Boire de la bénédictine. || Un petit verre de bénédictine.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • benedictin — BENEDICTÍN, Ă, benedictini, e, subst., adj. 1. s.m. şi f. Călugăr (sau călugăriţă) din ordinul întemeiat de sf. Benedict de Nursia în secolul VI. 2. adj. Care aparţine benedictinilor (1), privitor la benedictini. ♦ fig. Laborios, harnic, muncitor …   Dicționar Român

  • bénédictin — bénédictin, ine (bé né di ktin, kti n ) s. m. et f. Religieux, religieuse d un ordre fondé par saint Benoît au Mont Cassin, vers l an 529.    Adj. Qui concerne l ordre des bénédictins. Les couvents bénédictins. Les congrégations bénédictines.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Bénédictin — Ordre de Saint Benoît Pour les articles homonymes, voir Saint Benoît. Un moine bénédictin en coule …   Wikipédia en Français

  • BÉNÉDICTIN — INE. s. Religieux, religieuse de l ordre de Saint Benoît. Un couvent de bénédictins, de bénédictines. Les bénédictins étaient divisés en plusieurs congrégations, de Cluny, de Saint Maur, etc. Un savant bénédictin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bénédictin — an. bènèdiktin, na, e (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Benedictin (pomme) — Benedictin est un cultivar de pommier domestique. Sommaire 1 Description 2 Origine 3 Parenté 4 Pollinisation …   Wikipédia en Français

  • BÉNÉDICTIN, INE — n. Religieux, religieuse de l’ordre de Saint Benoît. Un couvent de bénédictins, de bénédictines. Il désigne figurément un érudit qui se livre au travail sans que rien puisse jamais l’en distraire. Un travail de bénédictin. Un ouvrage d’érudition… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Bénédictin de Saint-Maur — Congrégation de Saint Maur La congrégation de Saint Maur, souvent connue sous le nom de Mauristes, était une congrégation de moines bénédictins français, créée en 1621, et connue pour le haut niveau de son érudition. La congrégation et ses… …   Wikipédia en Français

  • Moine bénédictin — Ordre de Saint Benoît Pour les articles homonymes, voir Saint Benoît. Un moine bénédictin en coule …   Wikipédia en Français

  • Ordre bénédictin — Ordre de Saint Benoît Pour les articles homonymes, voir Saint Benoît. Un moine bénédictin en coule …   Wikipédia en Français